• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


julien 9 mars 2016 09:45

Bonjour,

très concrètement, la religion, avant d’être une structure à laquelle on se soumet, est une inconnue à étudier, pour ceux dont la question de l’existence de Dieu est comme une faim insatiable, une passion, une fascination.
Tout ce qui est mal, c’est l’Homme qui le fait, parce qu’il n’étudie pas, il a peur, peur d’être libre, et d’investiguer le monde par lui même, sans se rattacher à une seule croyance, ni n’être dominé par sa peur. La religion, on met son nez dedans non parce que l’on croit ou non, mais parce que l’on cherche. A défaut, la structure à laquelle on se soumet, n’est rien d’autre qu’une dictature, sous une forme différente. On en connais les conséquences, et Dieu n’est pas à l’origine des comportements dérivants de l’Homme, car le propre de l’Homme, c’est d’être libre, alors Dieu ne peut que se découvrir selon la volonté de chacun, et la sincérité de sa démarche.
La religion est une science, l’esprit critique y est admis, et si des sages ne sont pas à leur tête, bien sûr qu’un tas de dérive se manifestent, car le péché original, c’est la volonté d’un monde sans dieu, où l’Homme aurait le pouvoir, cette chose qui le sécurise tant, à l’image de ce monde aujourd’hui, qui n’a rien d’un hasard, mais de la totale liberté de l’Homme, à vouloir faire l’expérience d’être son propre Dieu...
Dieu ne juge pas, c’est l’Homme qui juge, parce qu’il connais désormais le bien et le mal. Il vit la dérive de ses propres fautes, d’où le repentir, et le pardon, notions si présentent dans le christianisme.
A aucun moment Adam ne demande pardon, il se cache, il a honte, il se juge, c’est lui qui s’éloigne de Dieu, et voilà comment, l’Homme sans Dieu, cré ce monde fou. 
La spiritualité est aussi une science, celle de la connaissance de soi, qui n’est pas celle de la connaissance de Dieu, et , si peu s’intéressent à ce Dieu de peur que l’Homme à inventer et imaginer, qu’il, s’applique au moins à se connaitre, à se comprendre lui même. C’est un devoir, une responsabilité que chacun porte en lui, qui ne parle pas de Dieu, et qui ne s’intéresse pas aux religions, mais au monde de l’Homme, et à l’Homme lui même

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès