• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gilles CAYE 19 janvier 2007 10:17

Zen> oui c’est assez dur à suivre et cela est l’objet de beaucoup de questionnements à l’heure actuelle. Je réaliserais peut être un article si tout ceci continue avec une vision encore plus large pour que les mécanismes à l’oeuvre puissent être au moins ’approchés’ par le plus grand nombre. Je ne suis pas devin et m’en tiens à observer. J’observe donc que la notion d’absence de risques véhiculée par la progression des assurances, couvertures et dérivés divers depuis des années peut être remise en cause rapidement et ’à la dure’ pour un grand nombre d’agents économiques dans un pays de première importance et sur un secteur large comme l’immobilier, même si cela, encore une fois ne concerne qu’un compartiment de marché bien précis. Ma conclusion est pour l’heure que le marché immobilier américain n’est pas seulement touché dans sa partie « construction » mais que le ralentissement observé mi 2006 a eu des répercutions plus loin et plus profondes comme décrites.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès