• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Internaute (---.---.8.79) 19 janvier 2007 17:40

Les taux d’intérêts remontant il est normal que des gens restent au bord de la route. N’oublions pas qu’il y à peine 2 ans les américains pouvaient emprunter à des taux presque nuls et gagner de l’argent en revendant plus cher. En effet, la vague d’acheteurs faisaient monter les prix par elle même.

Ces questions me laissent toujours sur ma faim. Aprés avoir regardé quelques bouquins sur le sujet j’ai compris que les banques avaient le droit de créer de la monnaie à partir de rien ou presque, l’encaisse bancaire étant d’à peine 8%. Autrement dit, lorsqu’un banquier prête de l’argent à quelqu’un pour s’acheter une maison, le banquier se contente de faire une écriture comptable entre l’exploitation et le bilan de la banque puis inscrit la somme sur le compte du client. Par contre, les intérêts sont sonnants et trébuchants, le cient devant traviller dur pour les gagner. Qu’au bout du compte, le client cesse de payer, quel est le problème ? Le banquier à gagné quelques intérêts sans aucun effort ni aucun risque. Il repasse une écriture comptable pour rendre aux oubliettes l’écriture fictive qui a supporté le prêt. Personne n’est lésé.

Mon raisonnement est peut-être faux quelques part mais j’aimerais bien savoir où.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès