• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


lloreen 21 mars 2016 12:45

Sans la méga arnaque de la (pseudo) dette, il n’ y aurait aucun pauvre.
Le coeur du problème est là. Si la pauvreté existe, c ’ est du fait du vol orchestré des biens individuels et publics.

Soit ceux qui commentent en dénigrant systématiquement ceux qu’ ils qualifient de « sans-dents » ne le savent pas et dans ce cas ils feraient bien de s’ informer, soit ils le savent pertinemment bien et font partie du clan des spoliateurs.

L’intérêt sur l’argent est la clé du système. Si l’argent était mis en circulation sans intérêts, et s’il n’y avait aucun intérêt d’aucune nature sur l’argent, cet argent remplirait son rôle légitime en tant qu’unité d’échange d’énergie qui surmonte les limites du troc. C’est quand on introduit les intérêts que les problèmes se posent parce qu’à partir de là on fait de l’argent avec de l’argent, et l’argent ne sert plus les gens – il les asservit. Le système de crédit/intérêts de la banque signifie que l’unité d’échange de l’activité humaine rentre en circulation dès le départ en tant que dette.

Les gouvernements pourraient créer leur propre monnaie sans intérêts pour payer les services publics, mais au lieu de cela ils empruntent au système bancaire, et c’est la population qui doit rembourser avec intérêts. C’est pareil avec les particuliers et les entreprises. Les gouvernements ne créent pas leur propre monnaie sans intérêts car ils sont contrôlés par les familles, plus notoirement les Rothschild, qui contrôlent également les banques.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès