• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


egos 3 juillet 2016 00:22

Aux heures propices,tombée du jour ou petits matins brumeux, 

le village, ses maisons à colombages et de briques, la Sauldre miroitante et alanguie paraissent issus d’un songe.

que l’on y vienne,
des cités de Sully-sur-Loire & Argent-sur-Sauldreaux aux décors romantique et somptueux, 
discrète Chaon, charmante et cristalline Pierrette-sur-Sauldre par temps de givre, 
Lamotte-Beuvron qui semble étirer son ennui paisible autant que ses charmes, 
Oizon et son Château né d’un rêve balzacien
de cité des Stuarts (l’on y croise, la nuit tombée, fin octobre, les petits être sautillants coiffés de chapeaux pointus, dont les regards étincelant répandent aux alentours d’innocents voeux ou sortilèges et les coiffes font écho à la silhouette des clochers de la région)

ces lieux, qui ont aboli le temps et l’oubli, vs offriront une part de leurs mystères ténus 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès