• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


attis attis 1er août 2016 19:32

@Daniel Roux
Ce qui est intéressant n’est pas que ce genre d’intellectuel flamboyant s’exprime, mais qu’il soit lu, entendu, commenté, décortiqué.
Ce que je trouve intéressant est surtout que pendant près d’un siècle, et jusqu’à aujourd’hui, il a été donné au public une vision de Huxley diamétralement opposée à la réalité : celle d’un visionnaire, progressiste, humaniste qui s’opposait au totalitarisme et à l’eugénisme. Or nous avons affaire à un partisan d’une dictature oligarchique totalitaire fondée sur l’eugénisme, la propagande et la distribution de drogues, dans laquelle « les vastes hordes » d’esclaves sont conditionnés à « aimer leur servitude ».
Comment et pourquoi une telle erreur d’interprétation a-t-elle été possible pendant tout ce temps ? Les travaux de Bradshaw sont connus depuis plus de vingt ans, et ils restent pourtant confidentiels, tout comme ceux de Jan Irvin, dont je ne saurais trop recommander la lecture. Les médias dominants allument régulièrement leur cierge à la mémoire de saint Huxley, les professeurs de lettres continuent de l’encenser (voir cet article publié ici même il y a quelques semaines), et les moutons continuent de croire que Huxley était un prophète, alors qu’il s’agissait plutôt d’un équarrisseur au service de l’oligarchie.
Cette propagande universelle en faveur de Huxley, cette inversion des valeurs, ces erreurs grossières d’interprétation, voilà ce que je trouve réellement fascinant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès