• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Fergus Fergus 5 août 2016 11:40

Bonjour, Pere Plexe

Moi-même lorsque j’étais enfant, je ne comprenais pas très bien le sens de la chanson, ce qui ne m’empêchait pas d’être fasciné par le decrescendo de la clarinette et les claquements de doigts qui annonçaient le couplet suivant.

J’ai compris plus tard les paroles, et mon goût pour cette chanson s’en est trouvé décuplé. Notamment par la connaissance que j’avais du fonctionnement de l’entreprise Michelin à Montferrand, pas très éloigné dans sa version paternaliste du modèle américain : les employés vivaient dans des appartements ou des petites maisons Michelin, allaient à l’épicerie Michelin, jouaient dans la fanfare Michelin, se dépensaient au stade Michelin et allaient même prier à l’église Michelin ; la plupart étaient très endettés et, comme dans la chanson de Merle Travis, devait leur âme à la Compagnie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès