• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christian Labrune Christian Labrune 14 septembre 2016 11:38

@philippe baron-abrioux

Meirieu est tellement « de gauche » qu’à une certaine époque il avait préconisé, dans les établissements des quartiers populaires, et pour ne pas rebuter des élèves qui n’étaient pas prédisposés, par la « culture » ambiante, à étudier les auteurs classiques ( par exemple Racine), de les faire plancher plutôt sur des textes techniques plus à leur portée : documentations concernant l’usage d’un lave-linge ou d’un chaîne stéréo, par exemple.

Pour qui dispose d’un encéphale, il est très clair que par ce moyen, au lieu de permettre à ceux qui ne disposent pas chez eux d’une vaste bibliothèque, on creuse encore, d’une manière radicale et définitive la distance qui les sépare de ceux que Bourdieu appelle les « héritiers ».
La scandaleuse énormité de cette sottise « pédagogique » aura immédiatement suscité, chez tous ceux pour qui l’école de la République doit être aussi un ascenseur social, une immédiate levée de boucliers. Meirieu, depuis, aura bien été obligé de manger son chapeau et d’aller à Canossa. Il a dû reconnaître que c’était idiot, mais le mal était fait.

J’ai connu des gauchistes, du côté de l’Ecole émancipée, qui s’accordaient parfaitement avec Meirieu. S’il s’agissait un jour ou l’autre de réaliser le Grand Soir, il valait mieux que les enfants des banlieues, les fils d’ouvriers, comme on disait encore il y a une trentaine d’années, restent des fils d’ouvriers et ne « trahissent » pas leur classe sociale (ah, la lutte des classes !) en fréquentant l’école pour s’y « embourgeoiser ». A ce compte-là, Camus - que je n’apprécie pas tant que ça mais qui est quand même un écrivain qui en vaut bien d’autres - Camus donc, dont le père était ouvrier agricole et la mère analphabète, aurait dû lui aussi rester ouvrier agricole. Malheureusement, il aura fait la rencontre de Monsieur Germain, cet excellent instituteur républicain dont il aura tant parlé parce qu’il lui semblait qu’il lui devait tout.

En attendant, la secte « de gauche » dont un Meirieu est le plus parfait représentant, aura parfaitement réussi son travail de sape. Tout étant désormais culture, même le hip-hop et le rap, même l’ignorance la plus crasse, les jeunes des banlieues qu’on maintient dans la sous-culture seront déclarés les égaux de ceux qui, à Henri IV ou à Louis-le-Grand, auront continué à bénéficier de la transmission d’un savoir de très haut niveau. Tous seront bacheliers, bien évidemment, même les illettrés, c’est une question de charité, mais après le bac, le fossé qui se sera creusé entre les uns et les autres sera devenu tout à fait infranchissable et l’école de la République sera détruite. Elle l’est désormais, grâce à des gens « de gauche » comme vous, à qui les pouvoirs politiques les plus calamiteux font aisément prendre des vessies pour des lanternes.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès