• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Wilemo Wilemo 14 septembre 2016 14:23

Pour résumer l’article : la Chine, en tant que nation avec une structure institutionnelle donnée, regarde ses intérêts, et fait ses choix « indépendants » selon ses intérêts bien sentis. Ca ne dit évidemment rien des intérêts en question (qui sont les siens), ni de la structure politique qui détermine ses choix (structure souvent considérée dictatoriale), ce que ne serait pas l’UE

Mais la chine, ou n’importe quelle nation, est-elle indépendante ? Non, elle est dépendante de ses propres contraintes, et des objectifs poursuivis, ce qui ouvre des lignes de conduites décisionnelles, et in fine un choix raisonné.
La France tente de faire la même chose, de même que l’U.E. Aussi, plutôt que d’opposer des pays sur une notion d’indépendance ou non, il me semble plutôt judicieux de comparer les systèmes de dépendance : dépendances à qui, à quoi, et de quelles façons. Du point de vue des structures, c’est assez facile : il suffit d’observer sur un organigramme qui a le droit de décider, qui n’en n’a pas le droit, qui est convoqué, invité à faire, selon quelles procédures... et l’on voit alors se dégager les structures de lobbying, d’influences donc, qui sont autant de déterminants du jugement et de la décision.
La Chine est une dictature... bon, c’est pas le problème (parce que sinon, ça ne serait pas notre usine) ! C’est un problème quand ses choix ne nous conviennent pas (qui contraignent nos objectifs), et que sa structure décisionnelle ne nous permet pas d’intervenir dans les déterminants de ses choix.
A notre niveau à nous, de qui est dépendant le sort de la France, ou de l’UE ? Comment chacun est (ou peut être amené à être) convoqué dans les choix à faire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès