• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe Nadouce Philippe Nadouce 24 septembre 2016 12:27

@Fergus
Merci pour vos commentaires. J’ai remarqué que beaucoup des réactions à cet article portaient sur de supposés intellos autoproclamés, tous frustrés, dévorés par une nécessité d’exhibitionnisme, etc. Il n’en est rien. La frustration existe elle aussi chez ceux qui vivent de leur travail intellectuel.

Ce nouveau groupe
- les intellos précaires- est une réalité sociologique. Il se peut que certains d’entre eux soient ambitieux mais là n’est pas la question.
La question est de réfléchir sur le problème soulevé ici ; à savoir quelle devrait être la nature exacte de l’activité intellectuelle dans une société démocratique ? Doit-elle être soumise aux pouvoirs de l’argent ou doit-elle s’en séparer ?
Pour ma part, et en cela je rejoins Virginia Woolf, il n’y a pas de liberté possible dans une démocratie sans l’absolue indépendance des artistes et des intellectuels. Il nous faut des intellectuels et des artiste désintéressés. J’ajouterais qu’il faut leur donner les moyens de cette indépendance et aujourd’hui, c’est de plus en plus difficile. C’est en soi un reflet de la lutte des classes qui fait rage dans le néolibéralisme. Au plaisir de vous lire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès