• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Samson Samson 6 octobre 2016 16:42

"Elles ont très vite compris qu’il ne fallait pas s’adresser aux enfants en leur faisant simplement la morale. Il est nécessaire, pour les convaincre de la nocivité de ces jeux, de leur montrer leur dangerosité : séquelles cognitives ou motrices plus ou moins graves et décès.« 

 »O tempora, o mores !«  Après la génération de l’enfant-roi, voici celle de parents bien trop inconscients des limites à poser à leur progéniture pour oser encore évoquer, par crainte autrement de prononcer un gros mot, devant eux les termes de »sanction« ou de »punition« .

Bref, faudra faire avec, d’autant que nos têtes blondes ou crépues ont maintenant leurs propres réseaux sur le net et échappent très largement au contrôle des parents et éducateurs pour expérimenter les limites à leur »toute-puissance« .

Au moins, les enseignants sont maintenant sensibilisés à la problématique du harcèlement ! De mon temps, bien peu était fait pour y remédier, et j’ai vu plus d’un enseignant pousser la bassesse jusqu’à l’encourager, ou y recourir lui-même, pour mieux se concilier les sympathies de la »meute". Tant qu’à recourir à l’existence de la dynamique du groupe (classe, école, ....), voici le lien vers une expérience intéressante menée pour le sensibiliser et l’associer à la résolution du problème.

Salutations ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès