• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Agor&Acri Agor&Acri 23 octobre 2016 14:17

Disons les choses...crescendo :

@howahkan
« Quelle audace !! »

je me suis fait la même réflexion, au 2nd degré bien sûr, tout comme vous.
J’y reviens plus bas.

@ Sozenz
"...voir certains aspects négatifs que l auteur met avec justesse en avant par l approche la plus objective ( je pense ) et remarquable qu’ elle a tenter d’ avoir« 

Comme vous le dites : »l’approche objective...qu’elle a tenté d’avoir"

@ l’auteur,
les remarques qui suivent se veulent pleinement constructives :
si vous êtes bien qui vous prétendez être et que vous relatez sincèrement votre expérience, ce qu’a priori je veux bien croire,
alors nous avons là un bon exemple du plafond de verre auquel se heurte l’objectivité quand la personne qui s’exprime ne réussit pas à s’émanciper de son écosystème.
A votre décharge, quoi de plus difficile que de que se situer objectivement sur l’échelle qui donne la position réelle de l’indépendace d’esprit, de l’autonomie de la pensée :
"ce que je suis, ce qui fait partie de mon être, ce qui constitue mon environnement « naturel », ce qui a forgé l’essence de ma pensée,
 « ce qui s’est imposé à moi, ce qui m’a été imposé, ce qu’ »on« m’a imposé d’être, de croire, de penser, depuis ma naissance »

Les communautarismes (idéologiques, religieux, professionnels, de classe, de caste, ...) sont les pires brouilleurs d’objectivité, jouant un rôle de perturbateur « endoctrinal ».
Ils s’insinuent dans les moindres replis de la pensée pour en polluer la pureté, l’universalité.

« Quelle audace !! »
Vous êtes juive et vous êtes allé voir un spectacle de Dieudonné !
Attendez, laissez moi reprendre mon souffle !

A votre crédit, vous avez le mérite d’avoir fait la démarche et de vous placer dans une optique de relativisation, ce qui vous distingue des fanatiques.
... mais je crains ( et votre texte le démontre malheureusement) que l’ensemencement communautariste soit resté maître de votre perception et de votre jugement, avant, pendant et après votre expérience.
Ainsi, le chemin n’est fait qu’à moitié. Certaines causes ou corrélations ne sont pas abordées, certaines choses ne sont pas nommées et certaines conclusion ne sont pas tirées.

Ainsi, le plat que vous nous servez en guise de conclusion est un exemple de flou artistique ménageant la chèvre et le choux et restant à bonne distance du non-politiquement correct :

"Une expérience aigre-douce qui me fait m’interroger sur le pouvoir des médias qui font et défont les réputations au gré des affinités, mais aussi sur le pouvoir de certains personnages publics".

A l’opposé, Dieudonné, avec ses maladresses et ses excès (parfois constestables) mais aussi avec son courage et son talent, met les 2 pieds dans le plat et en détaille les ingrédients.

A croire que vous n’avez pas vu son spectacle... ou que votre subconscient a préféré occulter ce qui pourrait pertuber l’équilibre de ...votre écosystème.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès