• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Fergus Fergus 7 novembre 2016 11:19

Bonjour, P@py

Vous avez raison de souligner ces démêlés.

Mais il faut bien reconnaître que tout cela date et que Juppé a payé sur le plan judiciaire (en l’occurrence pour Chirac dans l’affaire des emplois fictifs) ou s’est mis en règle depuis belle lurette dans les histoires d’appartement.

Sur ce dernier point, il faut savoir que les petits arrangements avec les gestionnaires du parc locatif de la Ville de Paris étaient très nombreux à cette époque, à preuve cet ex-collègue responsable des équipes de colleurs d’affiches du RPR qui bénéficiait lui aussi à prix d’ami d’un superbe appartement au cœur du quartier Mouffetard. Et il reconnaissait n’être pas seul dans son genre. Même les socialistes ont profité de ces logements de luxe à prix cassé. Par exemple sur la prestigieuse place Vauban (7e arrondissement). Il a fallu attendre Delanoë pour qu’une partie de ce parc de luxe soit vendue.

Bref, pour en revenir à Juppé, c’est de la roupie de sansonnet comparé aux casseroles de Sarkozy, infiniment plus graves car elles auraient pu, avec Bygmalion, changer le cours de l’histoire en faussant le résultat de la présidentielle de 2012. Et peut-être ce cours de l’histoire a-t-il déjà été faussé en 2007 au détriment de Royal grâce au financement libyen.

Personnellement, je n’apprécie pas le psychorigide Juppé, et il va de soi que, comme en 1995*, je serai vent debout contre sa politique s’il est élu en 2017. Mais en matière de magouilles et de dérives comportementales, Juppé est un enfant de chœur comparé à Sarkozy.

* Dès le 17 novembre, j’étais mobilisé, et j’ai fait toutes les manifestations parisiennes contre Juppé.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès