• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pascal L 23 décembre 2016 19:10

@QAmonBra
« le Coran le mentionne comme supérieur à tous les prophètes, Muhammad y compris, sont 2 choses totalement différentes »

Il ne faut pas regarder que le Coran, car Muḥammad n’y figure pas ou très peu. Il est cité presque partout entre parenthèses, ce qui situe un commentaire ajouté l’ajout et il est cité sans parenthèse dans la s47,2. La phrase « et ont cru en ce qui a été descendu sur Muḥammad » est un ajout, car elle perturbe le rythme de la récitation qui passe en rythme ternaire et rompt le rythme binaire qui est présent partout dans le Coran. Même les exégètes Musulmans ont repéré la rupture de rythme. La présentation de Muḥammad comme Messager ou Prophète est assez tardive et les récits de la mort de Muḥammad montrent que ses contemporains le tenait pour pas grand chose. Ils étaient plus occupés à se disputer son pouvoir et sa fortune que de lui rendre un hommage. Pour aboutir aux conclusions citées par Olaf, il faut lire les 1100 pages de la thèse du père Gallez et d’autres documents.

« je les considère comme des proto-chrétiens ayant reconnu en Muhammad, le prophète »
Pas proto-Chrétien, car ils se situeraient avant le Christ. Les travaux du père Gallez ont principalement porté sur la naissance de l’Islam et la connaissance des judéonazaréens. Ces judéonazaréen sont une secte juive concurrente des rabbanites dont la théologie est connue depuis de 2ème siècle par les écrits d’Irénée de Lyon sur les hérésies. Ils reconnaissent le Christ, mais à la manière des Musulmans. Ce sont eux qui ont proclamé « son enlèvement divin à la vindicte de ses ennemis en le remplaçant par un autre ». Nous somme là 4 siècles avant Muḥammad. Ces Judéo-nazaréens se font appeler « Nazaréens » et sont des juifs qui pratiquent les règles juives inscrites dans la Torah et n’ont rien à voir avec les Judéo-chrétiens de Jérusalem mené par Jacques le juste. Waraqa est bien un judéonazaréen et non un Chrétien. Après la prise de Jérusalem vers 634, la reconstruction du temple par ces judéonazaréens et le non retour du Christ, cette secte a complètement disparu, sans doute absorbée par l’Islam.

« Jésus était, ou a été un Nazir » « Jésus le nazaréen » était l’inscription posée sur sa croix, soit du à un statut consacré, soit du à son enfance à Nazareth, nous n’en savons rien. Ce qui est sûr, c’est que le terme n’a plus jamais été utilisé après le premier siècle pour les Chrétiens. Elle ne pouvait pas être connue au 7ème siècle, d’autant plus qu’une secte avait repris l’appellation.

« Par ailleurs, je soupçonne ces islamo-nazaréens d’être à l’origine de la partie eschatologique du Coran. » tout juste pour les judéonazaréens.

« le terme arabe N’sara désignant encore actuellement les chrétiens » A la disparition des judéonazaréens, le terme a été recyclé. Son utilisation dans le Coran pose d’autres problèmes. Il apparait dans certaine situations qu’il ne s’agit pas des Chrétiens, mais il peut avoir été ajouté par la suite en parlant des Chrétiens pour assurer une certaine cohérence au texte. L’ensemble crée une grande confusion et les Chrétiens ne peuvent se reconnaître dans la description qui en est faite dans le Coran. Cela pose tout autant un problème pour les Musulmans qui vivent entourés de Chrétiens. Ceux-là savent bien que le Coran n’est pas juste.

Il reste le problème que vous soulevez qui est l’attitude à avoir. Ici, Olaf s’adresse à un public de Chrétiens qui ne savent à peu près rien sur l’Islam et qui sont près à avoir une attitude relativiste qui peut conduire à une catastrophe par incompréhension.
Ma réaction est qu’on ne peut construire un dialogue sur le mensonge. Je ne suis pas choqué par les réactions de déni des Musulmans, mais je pense que l’Islam disparaitra si les Musulmans ne prennent pas ces problèmes à bras le corps. La rationalité est une des caractéristiques de notre époque et beaucoup de Musulmans sont formés dans de bonnes universités scientifiques. Je constate des réactions violentes de rejet de l’Islam parmi les Musulmans éduqués lorsque le mensonge leur apparaît évident. Il y a beaucoup de conversions de l’Islam vers le Christianisme en Afrique du Nord et même en Arabie Saoudite (100 000 Chrétiens actuellement environ alors que le risque est énorme). L’accès aux données sur l’Islam et le Christianisme sont de toutes façons accessibles de partout avec Internet et tout le monde peut acheter les livres des exégètes scientifiques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès