• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pascal L 8 mars 2017 19:04

@Alren
« La déclaration des Droits de l’Homme a été pensée en opposition avec le christianisme » Si cette déclaration avait été pensée en opposition au Christianisme, pourquoi n’y est-il pas écrit que j’ai le droit de tuer mon voisin quand mon intérêt supérieur l’exige. Il me semble que c’est plus proche de la loi naturelle que ce qui s’y trouve.

En fait d’opposition, il ne faut pas tout confondre. L’opposition au pouvoir de l’Eglise n’est pas forcément une mauvaise chose, même pour un Chrétien. Pour pouvoir s’opposer, il fallait bien sûr rapatrier dans la République ce qui peut constituer un pouvoir pour l’Eglise, ici les règles de droit. Mais ces règles nouvelles sont bien évidemment inspirées de ce qui existait.

« La liberté de penser inscrite avec l’égalité citoyenne au cœur de la Déclaration était bien entendue combattue avec rage par le clergé. » La rage, comme vous y allez. C’est sans doute à cause de cette rage que la liberté de religion a été inscrite dans le dur par Vatican II. Cette liberté de religion est fille de la liberté de penser et ne peut pas aller sans elle.

« majorité des prêtres a refusé de prêter serment ». Il faut dire que cette constitution rompt le principe canonique de dépendance à l’évêque de Rome, telle qu’elle avait été instituée par le Christ lui-même. Il y avait quelques avancées intéressante dans cette constitution et je ne conteste pas la primauté des lois de la République, mais tout cela aurait pu être fait sans violence.

« Cela suffit à ôter toute valeur à vos protestations » Donc d’après vous, il suffit d’être Catholique pour ne plus avoir droit à la parole. Votre idée de la laïcité me paraît très curieuse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès