• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Arthur S Jeussey de Sourcesûre 9 mars 2017 09:56

 « Voilà pourquoi je pense que la rupture devrait être immédiate et annoncé comme telle. »


Vous dîtes à juste titre dans la phrase qui précède que notre situation est très différente du RU qui n’a jamais été partie prenante de l’euro et restera ultra-libéral. On peut ajouter qu’il s’agit d’une monarchie dont une des chambres est héréditaire, ce qui limite la notion de démocratie à une réalité encore plus insaisissable que chez nous, mais passons...

La rupture dont vous parlez serait en fait une REVOLUTION, et les LR l’ont bien compris : c’est la raison qui explique leur « emergency landing » en arrêtant la déroute des rats qui quittaient le navire : ils on compris soudain (?) que Fillon ratissait chez Le Pen et qu’il fallait à tout prix garder ces voix pour le premier tour, ce qu un autre candidat ne ferait pas. Renforcer Le Pen risquait de mettre le pied à l’étrier à une remise en cause généralisée de l’UE. Ils ont préféré renoncer au pouvoir, laisser Fillon récolter les voix des intégristes au premier tour pour que les voix LR non-intégristes aillent chez Macron au deuxième tour.

La rupture avec l’UE est une condition sine qua non de « changement », quel que soit ce changement, mais les partisans du système en place ne lâcheront pas le morceau sans qu’il y ait des égratignures. Ils viennent de montrer leurs capacités de renoncement pour conserver ce qui est pour eux l’essentiel : servir le capital.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès