• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sergio Sergio 11 mars 2017 17:39

Le confidentiel, l’artisanat, n’ont plus leur place dans nos sociétés. Même en Irlande, il devient difficile de trouver des musiciens produire leurs sessions. Chez nous à partir de minuit, dans les cafés, ce doit être le couvre feu, sauf autorisation. Il devient de plus en plus compliqué d’organiser en local, des concerts, en effet, les autorisations et les normes sont assurément dissuasives pour les artisans-organisateurs, alors on préfère éviter. C’est comme ça que certaines cultures disparaissent, comme les langues, il parait qu’il en disparaît une tous les 15 jours. 

On m’a raconté qu’en Belgique, le soir après le travail aux champs, certains paysans musiciens, se retrouvaient dans les troquets pour jouer de la musique, en particulier de l’harmonie. Ils discutaient, buvaient de la bière et notaient sur des cartons à bock, les accords de leurs futures compositions. On les nommait les ’ Ar gheden’, on donnait un noms à la compo en fonction du compositeur, cela donnait : Le morceau à Emile, à Eugène ...., c’est comme cela que cette musique se transmettait, au final, ils n’avaient pas besoin de reconnaissance, le plaisir de jouer et d’être ensemble, suffisait amplement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès