• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


christian dubuis santini (---.---.61.223) 15 février 2007 16:28

Oui, bien sûr c’est intéressant. Comme le code Haynes en vigueur à Hollywood qu’il fallait savoir contourner avec une ruse narrative consommée... Mais en l’occurence, dans INLAND EMPIRE, la notion de « remake » plaide à mon sens en faveur de la thèse de la « récapitulation » avant la mort... L’héroïne revit l’histoire de sa vie selon le langage spécifique du rêve basé sur les phénomènes de condensation et de déplacement. Le film dure près de 3 heures mais ça peut correspondre à une fraction de seconde dans le réel. Un peu comme quand on s’endort et qu’on a l’impression d’avoir rêvé d’un millier de choses alors qu’un coup d’œil à sa montre laisse apparaître qu’on a somnolé moins d’une minute... Elle essaie au cours de ce « remake » de récupérer la cohérence de son tragique destin pour tenter de trouver, au bout du labyrinthe, la lumière (promesse ?) d’une étoile... « Stars make dreams and dreams make stars »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès