• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 16 février 2007 11:55

Un quotidien a écrit ce matin que « Le journaliste Alain Duhamel « n’interviendra plus sur les antennes de France Télévisions jusqu’à la fin de la campagne électorale ». Au nom des « principes d’indépendance et de neutralité », la chaîne a annoncé hier cette sanction, dans un communiqué, en raison de sa prise de position publique « en faveur de la candidature de François Bayrou », lors d’une réunion organisée à l’Institut d’études politiques de Paris en novembre, « dont des extraits sont diffusés sur Internet ». L’éditorial quotidien du journaliste sur RTL a également été interrompu d’un commun accord. »

Que dans son livre Alain Duhamel ait omis de citer Ségolène Royale, c’est son problème, cla peut être aussi considéré, une bévue ou une mauvaie manière. C’est selon.

Qu’il se déclare pour Bayrou, dans une conférence, c’est son droit absolu de simple citoyen et de journaliste.

Que certains de ses employeurs, le flanquent - comme « sanction » au placard pour la durée de la camapagne électorle sous ce pretexte, est scandaleux.

Ces directeurs ne font que confirmer par leur attitude l’importance qu’ils accordent au concept de liberté de la presse et d’opinion. Responsables de leurs chaines, patrons, il ont le droit de virer ccomme ils l’entendent leurs collaborateurs. Le reste est matière de prud’hommes.

Voilà une des raisons pour lesquelles 60 pour cent de citoyens sondés récement ont fait état de leur méfiance à à notre égard, nous journalist es.

Bertrand C. Bellaigue


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès