• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


roman_garev 26 juin 21:52

@antiireac
1) Le terme d’annexion pour le cas de la Crimée est propagandiste, car la majorité écrasante de la population du peninsule qui n’était jamais vrament ukrainien à voté (une fois de plus, car il y avait aussi deux référendums dans les années 90) pour son attachement à la Russie. Et cela, en présence de 18 000 militaires ukrainiens déployés sur le péninsule. Vous pouvez mille fois appeler « haut et fort » un blanc un noir, de cela le blanc ne changera pas, et la population criméenne ne changera pas d’opinion. Ce n’est pas un bétail, ne vous en déplaise. Donc la Crimée ne sera jamais autre que russe, on s’en fout de vociférations extérieures.

2) Vous traitez d’« opposition » 100% de la population du Donbass (car ces 5-7% qui voulaient rester en Ukraine ont déjà passé la ligne du front et se sont installés ailleurs). À qui est-elle « opposée », cette population, sinon aux ordes punitives venues de l’ouest de l’Ukraine pour les tuer jusque dans leurs maisons ?
3) Combien de personnes ont-elles été tuées ou blessées lors de ces oppositions soi-disant « brutalement réprimées » en Russie ? Oui, il y a vait des arrestations, mais pas plus. Comparez à l’action de la police aux pays « démocratiques » avec canons à eau, ses grenades de gaz et ses balles de caoutchouc. En avez-vous vus en Russie pour parler de « brutalement réprimés » ? Vous ne parlez donc que pour parler ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès