• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


egos 26 juillet 2017 13:43

L’antisémitisme reste un fléau, 

une menace latente, à peine dissimulé qui ne demande qu’à rejaillir,
à la première opportunité.
tels les miasmes telluriques à l’occasion de quelque évènement sismique de grande amplitude.

Le nationalisme xénophobe demeure une calamité historique, affleurante, 
telles les fumeroles toxiques au flan des volcans qui signalent aux populations voisines que le monstre repu de victimes est seulement assoupi.

Netanyahu est avant tout le représentant du nationalisme israélien, de l’extrême droite raciste xénophobe, religieuse, sexiste, belliqueuse et guerrière au pouvoir, 
en aucun cas une vérité universelle ou locale auxquelles adhéreraient les électeurs d’Israel ou les membres de la diaspora se revendiquant d’un attachement communautaire ou religieux.

Psalmodier en boucle le mantra Netanyahu-Israel-unique démocratie au MO-antisionisme-antisémitisme, 
sous entendu : l’ensemble scelle une entité démocratique homogène et cohérence, conforme aux valeurs et standards affichés par le monde occidental auquel Israel et ses populations sont historiquement et culturellement rattachés, ne changera rien à l’affaire.

La menace antisémite persistera au même titre que la férule des colons de l’etat-sanctaire sur les populations autochtones.

Sur ce dernier point, gageons qu’il s’agit du coût de la sécularisation de ce peuple opprimé plus qu’oppresseur (il le fut aussi mais dans une moindre proportion),
coût réglé par les populations vaincues et asservies.

Une autre constante de l’histoire parmi celles dédiées aux minorités affichées.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès