• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Cazeaux Cazeaux 11 août 2017 12:25

@lisca

Merci pour votre réaction à mon commentaire. Elle vient enrichir le contenu de votre article, ce qui est à mon sens, dans l’esprit de débat positif qui devrait l’emporter sur certaines querelles ou digressions stériles.Un petit bémol concernant la distribution des rôles de cette comédie-marketing qui tient lieu de gouvernance. 

Vous dites : Brigitte est poussée artificiellement vers un statut dépensier, sans même qu’elle ait eu son mot à dire, apparemment, puisque c’est monsieur qui le veut. 

D’après ce qu’il est dit de plusieurs sources, Brigitte aurait eu un rôle de démiurge à l’égard de son « chéri ». Je ne connais aucun détail de leur parcours de couple, mais il est peut-être à comparer avec celui des Clinton. 
L’on sait qu’Hillary a très tôt compris qu’elle tenait le bellâtre rêvé dont elle pourrait faire un Président, avec comme véritable objectif de lui succéder. 
Bien sûr, Brigitte n’est pas Hillary. Cependant, dès l’accès de Macron à son poste ministériel, elle a eu son bureau à Bercy et s’y est beaucoup employée pour l’étape d’après. On dit qu’elle a en particulier multiplié les invitations de gens du show bizz et de la sphère intello-bobo. 
Ensuite, quand En Marche s’est lancé, elle était en 1ere ligne au QG supérieur, celui qui compte vraiment. J’ai l’intuition que son aspect modèle de couverture pour Gala and Co, est une sorte de couverture destinée à rendre son vrai rôle moins visible.

Mais tout cela ne change rien quant au sujet qui nous occupe : une « Première Dame » au pays des coupeurs de têtes couronnées.

J’apprécie votre remarque sur les rois qui risquaient leurs vies. Le Roi était de chair, tirant son pouvoir de la chair et non d’une supposée volonté générale. Signe extérieur certes, mais comment ne pas comparer un Saint Louis haut d’1m90 ou un François 1er de 2m, chevaliers qui maniaient l’épée au combat avec ces caricatures de monarque aux physiques disgracieux, petits gros, nabots, grenouilles voulant égaler un boeuf...Et que dire de la Cour républicaine qui a troqué la noblesse d’extraction chevaleresque par de pitoyables ambitieux, hommes sans coeur ni estomac...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès