• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


owen meany 3 août 2017 17:01

Les grecs appelaient « barbares » tout ce qui n’était pas grec. Ainsi ils rejetaient la diversité culturelle par peur de l’accepter et de composer avec.


Cela m’avait surpris qu’il ait laissé ça. Race et Histoire est une commande de l’UNESCO, le contexte était à la polémique laissée par Gobineau après la WW2 avec une idéologie d’une race supérieure. Je soupçonne Levi Strauss d’avoir rédigé un peu vite son essai.

Le barbare du grec n’était pas celui du romain.

Le monde grec a été formé par accumulation de populations et agrégation de territoires : mycéniens, achéens, acadiens, doriens, ioniens... Le grecque savait qu’il disposait d’une langue -le grec- qui rassemblait différentes cités : guère de « race pure » dedans.
Les grecques savaient qu’il étaient entourés de civilisations, plus ou moins anciennes sur tout le pourtour méditerranéen et au delà de la Mer Noire : Sumériens Babyloniens, et Persans, Phéniciens, Libyens, Numides, Ibères, Celtes, Ligures, Scythes...
« Barbare » signifiait « qui ne parle pas notre langue » (« br-br », on ne comprend pas ce qu’ils disent), en rien « ce sont tous des sauvages ». Aujourd’hui, on dirait « étranger ».
Le voyageur Hérodote est, de fait, le premier anthropologue que l’on connait à ce jour. Ses Historia sont à comprendre au sens anciens : enquêtes, explorations, il s’intéressait à la géographie humaine. Son journal de voyage a collecté tout ce qu’il comprenait des différents peuples qui composaient les civilisations citées plus haut. S’il avait été raciste, au sens méprisant des autres, il n’aurait pas eu l’empathie nécessaire pour décrire, de façon très colorée, toutes les mœurs des différents peuples.

Dans l’empire romain, le mot barbare a été repris pour désigner les pénétrations incessantes de peuples semi-nomades, guerriers armés arrivant à cheval, occupant ou détruisant les ouvrages et aménagements que les artisans-bâtisseurs avaient construits : Huns, Goths, Vandales, Ostrogoths, Visigoths, Francs, jusqu’à la chute Rome. Les invasions barbares étaient une façon de décrire toutes ces invasions germaniques dont les Romains devaient certainement avoir ras le bol.

 
Donc bon...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès