• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christelle Néant Christelle Néant 25 août 2017 11:32

@cpi-amesty
Le jour où Amnesty fera correctement son boulot je pourrais prendre leurs articles pour argent comptant. En attendant c’est juste une énième officine américaine qui ne dit pas son nom.
Un tout autre son de cloche http://www.segodnia.ru/content/172127 et http://rusvesna.su/news/1495570998
L’homme forçait ses élève à assister à des cours de religion avec toutes les sectes possibles et inimaginables, du genre Témoins de Jéhovah, Hare Krishna etc.
L’homme a fait partie du KGB à l’époque soviétique et a pratiqué plusieurs arts martiaux. C’est pas juste un prof.
Cet homme a des sympathies plus qu’affichées pour un régime (celui de Kiev) qui génocide sa propre population, soutien le parti néo-nazi Svoboda, et son arrestation fait suite à un acte terroriste commis sur le territoire de la RPD. Il a été soupçonné d’être lié à cette explosion. Depuis 2014, l’homme était en contact avec le leader local de Svoboda (organisation interdite en RPD comme en Russie car néo-nazie et commettant des crimes dans le Donbass via entre autre le régiment Azov), et récolait des informations pour eux.
Les armes qu’il détenait n’étaient en rien des tubes mais des grenades ! Dont des grenades à fragmentation. Le tout stocké chez lui en toute illégalité avec toutes les conséquences que cela aurait pu avoir pour ses voisins si ces grenades avaient explosé. L’homme a admis sa culpabilité devant la cour et devant des représentants de l’ONU qui y étaient présents.
Remballez votre camelote de pleureuses professionnelles. Ce cas est un énième fake made in Amnesty.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès