• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alter 30 août 2017 11:18

En France mis à part si on laisse de côté ce qui se passe en Palestine, la communauté juive à des moyens de pressions, des lobbies, mais cela au même titre que les associations LGTB, musulmane etc... il faudrait interdire toute sorte de lobbying que ce soit commercial ou religieux.
La liberté de culte pour chacun c’est ce que beaucoup de pays dans le monde n’ont pas et c’est ce que nous avons en France.

Le communautarisme juif ne pose pas problème en France, c’est bien le CRIF qui pose problème, et le fait que cette association veuille représenter l’ensemble des juifs dans la France ne fais absolument pas l’unanimité. En ce qui concerne le Talmud disons que pour faire simple, c’est une réforme ancienne du judaïsme qui date d’après la prise de Jérusalem par les romains et la destruction du Temple d’Hérode. Je me sens pas vraiment visé par ce qui est écrit dans le Talmud personnellement et je m’en fiche. A propos des propos abjectes j’en ai vu aussi chez des écolos nazis qui espéraient la fin de l’espèce humaine dans son ensemble. (par contre pas de problème, c’est toléré, ça ne porte pas le nom de religion). Les athées, les bobos libertaires et gauchistes ne sont pas en reste parmi les horreurs qui peuvent être dites. Le problème est humain, il n y a pas réellement besoin d’une religion pour étriper, tuer l’autre, les humains sont forts pour se trouver des raisons (démocratie, justice... même ce qui est bien peut servir à faire et dire des horreurs)

En ce qui concerne l’Islam, l’histoire pour moi est avant tout politique. Dans les écoles françaises c’est la version officielle de la religion qui est souvent enseigné alors qu’il existe des travaux sur les textes de l’Islam assez intéressant. On peut critiquer le christianisme, le judaïsme et toute les religions en France sauf l’Islam et tout cela au nom de la tolérance. A un chrétien on lui demandera d’être tolérant et de respecter le fait qu’on puisse critiquer gratuitement ce qu’il croit mais pas un musulman parce que celui qui critique le musulman et sa croyance est forcément intolérant.
C’est le deux poids, deux mesures. Soit on réserve le même traitement à chacun peu importe son appartenance à une religion ou non soit on interdit pour tout le monde la critique.

Le communautarisme en France ne poserait pas problème si cela était respecter mais je répète pour moi ce qui se passe avec l’Islam est essentiellement politique. Les principaux médias n’osent même plus parlé d’Islamisme radical. Le politiquement correct a toujours était pour moi une forme d’atteinte à la liberté d’expression mais il est souvent utilisé de manière ciblé pour tel ou tel sujet.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès