• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Cateaufoncel 4 septembre 2017 14:06

- Y’a qu’à faire comme les Malais, les Coréens du Sud, les Vietnamiens, les Indiens et les Chinois !

- Mais en Afrique, ce sont des Africains.

- Et alors, ça change quoi ?

- Oh rien...

Les gens qui croient que le développement, ça se décrète, n’ont jamais réfléchi à la manière dont ça pourrait se passer concrètement, jour après jour, mois après mois, année après année...

Borloo, avec son projet d’électrifier l’Afrique, c’est pas une mauvaise idée, mais une fois que chaque case aura son panneau solaire pour le fer à repasser, le frigo, le ventilateur, la télé et l’ordinateur, la contribution au développement sera, ou aura été, de quelle nature ?

Globalement, les Africains n’ont pas d’aptitude au développement, tel que nous l’entendons, parce que l’aptitude au développement n’est pas un don, pas une prédisposition naturelle, c’est l’aboutissement d’un processus étalé sur des temps longs.

Pour l’économiste et historien de l’économie Gregory Clark, professeur à l’université de Californie Davis, le processus qui a débouché sur la révolution industrielle en Grande-Bretagne, a commencé huit cents ans plus tôt, avec le début d’une lente évolution des mentalités.

Aujourd’hui, tout le monde - les dirigeants, je veux dire - sait que le développement ne s’improvise pas, personne ne l’avoue, parce que si la caste politico-médiatique ne peut plus dire qu’il faut sans délai développer l’Afrique pour lutter contre son transfèrement en Europe, avec quoi est-ce qu’elle va balader les gens pour qu’ils ne s’inquiètent pas trop ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès