• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


philippe baron-abrioux 6 septembre 2017 11:07

@l’auteur ,

 Bonjour Alinéa ,

 « on ne guérit jamais de son enfance ! »

 votre article me fait penser à cette phrase .

 vous promenez votre regard sur votre village , comme vous et moi , nous le faisions sans doute quand nous découvrions le monde qui allait un jour être celui dans lequel nous aurions à vivre .

nous étions sans doute aussi exigeants que le sont beaucoup d’enfants dès qu’ils ouvrent les yeux : ils sont toujours en demande ,c’est leur « rôle » et ils le font savoir . enfants , nous voulions un monde à la hauteur de nos souhaits , de toutes natures : des parents aimants et s’aimant , protecteurs , transmetteurs de leurs savoirs , entourés d’une famille unie et chaleureuse dans laquelle on trouverait le confident qui répare les blessures ou explique à sa façon cette partie de nos découvertes dont nous ne pouvons pas encore parler librement à nos parents .

vous comme moi avons dépassé« l’âge de raison » , sept ans , et souvent nous avons éprouvé le sentiment que la dite RAISON était bien moins présente que prévu : les failles ,et les doutes qu’ils entrainent nous sont apparus, de façon crue .

adultes, nous avons« fait nos vies » , et peu importe comment en fait . ce sont nos vies , qui ont eu à se frotter plus ou moins agréablement à ce monde et à d’autres vies , elles aussi remplies de questions jamais posées par pudeur ou par respect .

nous avons laissé des confusions s’installer et nous nous sommes engoncés dans des habits de conformité , aussi passe- partout que possibles , gage construit d’une tranquillité qui apaiserait nos éventuelles douleurs à venir .

 parfois nous allions encore« à la pêche » d’un moment qui pourrait nous combler , un instant , mais que l’on garderait précieusement .

 aujourd’hui , votre regard se promène sur une petite partie de ce monde que vous connaissez peut être de façon plus large , plus complète par vos voyages et une forme de tristesse rageuse vous envahit . vous cherchez comment participer avec vos moyens actuels à le rendre plus agréable , plus doux , peut être en y appliquant des valeurs qui vous ont été transmises et que vous aimeriez voir mises en pratique parce qu’elles vous ont fait du bien ,il y a bien longtemps , quand vous étiez enfant .

vous n’êtes pas seule , pas aussi seule que votre article le laisse penser . le constat vous semble bien sombre et vous en concevez une saine colère . mais , Alinéa , je vous lis toujours attentivement et avec plaisir , et de ce qui transparait de vous à travers eux , je pense que vous pouvez , une fois votre colère mise à l’écart , même si la tâche vous parait insurmontable , mobiliser votre part d’énergie et activement influer sur ce qui vous entoure . vous citez un copain, , désabusé lui aussi, mais observateur lui aussi de votre village . être désabusé ne signifie pas obligatoirement renoncement .

 peut être attend il lui aussi une Autre avec qui un projet même minime pourrait vous réunir pour le mettre en oeuvre , ensemble ?

 vous dénoncez l’ego envahisseur , pourquoi alors ne pas joindre des énergies , pourquoi ne pas donner l’exemple de la main tendue pour un projet rassembleur ?

 vous fourmillez d’idées selon ce que j’ai lu de vous ,
 
pourquoi ne pas les mettre en forme si elles en ont besoin et en faire un projet de« trois fois rien » comme on dit , en oubliant que« trois fois rien » c’est déjà quelque chose ,

 il y a tant à faire pour donner un peu plus encore de sens à sa vie , quel que soit notre âge ? ne redoutez ni l’échec, ni les difficultés : ils font partie du tout éventuel .

 persévérez dans vos regards( , et vos coups de gueule ),qui un jour se poseront de manière apaisée, constructive sur un sujet qui vous mobilisera .

 grâce à ma persévérance j’ai pu retrouver une amie connue il y a quarante sept ans qui elle aussi cherchait à me contacter depuis de nombreuses années , plus de dix ans , sans y parvenir :depuis plusieurs jours, nous vivons un très belle histoire .

 bonne fin de journée , courage et à bientôt , Alinéa !

 P.B.A

  

  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès