• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Nicolas_M bibou1324 20 septembre 2017 17:32

Parce que selon vous, les journalistes qui s’expriment sont plus compétents que la moyenne des français ?


La plupart des journalistes qui déblatèrent sur les sujets polémiques tel que les vaccins, le nucléaire ou les OGM, n’ont pour la plupart aucune formation scientifique. C’était déjà le cas il y a 20 ou 50 ans en arrière, rien n’a changé. Ils se contentent d’interviewer des « sommités », généralement très partiales et absolument pas objectives, en prenant des notes qu’ils ne comprennent pas.

Et pas besoin d’un bac + 50 pour estimer à la louche les dangers des différents sujets sus-cités. Il suffit d’ouvrir les bonnes sources : Wikipédia est généralement impartial, l’OMS fait référence sur tout ce qui touche la santé, etc...

Par exemple sur le nucléaire, on ouvre la page wiki de Tchernobyl, et on compte les morts : 9000 selon l’ONU et 1 million selon l’académie des sciences de New York. La fourchette est (très) large, l’info incertaine.

Ce qui est certain par contre, c’est que la pollution de l’air tue 3 à 7 millions de personnes par an, selon les sources. Idem, fourchette large, mais fourchette quantifiée. 

/ !\ Attention, paragraphe d’exemple, pas taper, pas polémiquer / !\ 
Ce qu’on peut dire avec rigueur, c’est qu’un accident nucléaire, une centrale qui explose, genre Fukushima ou Tchernobyl, ça ne devrait même pas être relaté par les infos tellement c’est insignifiant. Oui, un million de morts (max), c’est insignifiant PAR RAPPORT (notez les majuscules en gras) aux conséquences de la pollution de l’air, causée notamment par les centrales à charbon. 

Le discours du paragraphe au dessus est construit à partir d’informations qui sont certes incertaines, mais leur incertitude est quantifiée. Essayez de trouver un journaliste qui ait quantifié l’incertitude des données qu’il avait en sa possession ... bon courage. Et comparez le nombre d’article sur Fukushima et sur la pollution de l’air.

Les journalistes préfèrent le sensationnel au factuel

Conclusion : les journalistes et les médias traditionnels, c’est de la m*rde. Le citoyen lambda va peut être tomber sur des fausses infos en glanant sur le net, ça sera pas bien pire que d’ouvrir un journal papier ou d’allumer sa télévision.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès