• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Aristide Aristide 2 octobre 2017 16:29

@chantecler


C’est cela, les tchèques et les hongrois ont eu le bonheur d’être ... Comment vous dites : aidés suite à l’agression de ... enfin, un gouvernement qui n’avait pas les faveurs des soviétiques ...

Sur l’Espagne c’est exactement ce que j’ai écrit, l’auteur condamne les interventions en général sans faire aucune distinction. S’il faut désavouer les interventions allemandes et italiennes, il est tout de même légitime de penser qu’une intervention de la France, La GB et d’autres pays aurait eu pour conséquence de montrer que cela ne serait pas aussi facile d’annexer successivement de nombreux territoires.

Pour ce qui est de Cuba et ailleurs , il me semble honnête de reconnaître l’aide apportée par l’URSS avant et après, il y avait une lutte dans tous les pays de l’Amérique du Sud et en Afrique, où les deux puissances de la guerre froide s’opposaient en utilisant des mouvements de libération. Les deux puissances luttaient par ces moyens. Un exemple assez significatif a été celui de l’Angola où les cubains luttaient officiellement avec des armements fournis par l’URSS.

Il ne s’agissait pas pour moi de justifier l’ interventionnisme et l’impérailisme américain mais de simplement montré que l’URSS voulait étendre son influence avec d’autres moyens et d’autres stratégies, amis avec exactement la même ingérence 

C’est en ce sens que j’ai trouvé l’article incomplet sur cet aspect qui ne désignait qu’un des deux acteurs de cette guerre froide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès