• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


apg69 16 octobre 2017 18:13

La mission de M. Villani invite légitimement à une vigilance à ce que l’ampleur de l’IA reste mesurée. A ce titre, il serait fort opportun d’une part de scruter les conséquences d’une IA amplifiée mais d’autre part de ne pas oublier de travailler sur le fond qui sous-tend les courants transhumanistes favorables à une IA plus omniprésente.

En fait, outre l’empirisme logique qui caractérise les maths – spécialité de M. Villani, le champ de la connaissance est bien plus riche que ce seul socle numérique où se focalise l’IA.

L’homme, loin d’être un objet soumis au flux des performances, est porteur d’un sens plus profond que la fascination ou la consommation effrénée de technologies. L’unité de notre être n’intègre-t-elle pas l’accueil d’un donné naturel – en nous et par le cosmos – que nos capacités d’intuition ou d’analogie, au-delà de tout ‘deep learning’, feront fructifier ? Ce cheminement cognitif inclue une vision globale où les niveaux de réalité attestent des limites du monde des lois analytiques : des découvertes telles que la physique quantique ne nous convient-t-elles pas à cette quête éthique ô combien plus féconde que la ‘logique artificielle (au lieu de IA)’ en vue d’un homme augmenté ou plutôt diminué ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès