• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric 2 mars 2007 11:47

A Sylvain Reboul. Même remarque qu’a Pierre vous faites deux poids deux mesures, les religions sont des opinions comme les autres. Il n’est pas plus irrationnel d’être hostile à l’homoparentalite que d’être favorable à l’égalité comme principe d’organisation de la société c’est-à-dire notamment pour les autres.

La démocratie ne fait rien d’autre que ce que vous reprochez aux religions.

Une majorité cherche à mettre en œuvre un projet de société qui lui est propre et auquel elle croit. Elle s’impose alors a tous y compris a ceux qui n’y croient pas des lors qu’elle est majoritaire.

Si demain il y a une majorité pour l’homoparentalite, la loi l’autorisera, si après demain la majorité est contre elle l’interdira. Aucun des deux choix n’est par nature plus proche de la vérité et de la démocratie sauf a avoir une « religion » en la matière.

Il y des partisans de l’héritage comme matérialisation des liens entre générations. D’autres sont hostiles parce que cela reproduit de façon injuste des inégalités. Ce sont des valeurs.

Appliquer votre raisonnement, ne pas s’imposer a ceux qui ne croient pas, conduirait a dire que ceux qui veulent transmettre doivent pouvoir le faire en franchise d’impôt, ceux qui sont contre devraient déshériter LEURS enfants, ceux qui sont hésitants pourraient choisir de payer plus ou moins d’impôts sur les successions en fonction de la force de leurs convictions....

D’ailleurs si vous remplacez pensée politique ou idéologie dans votre texte et Dieu par égalité vous obtenez un discours parfaitement équivalent.

Certaines églises ont des positions tranchées, certains partis aussi. Les néo fasciste post trotskistes ont une volonté affichée de créer une société qui irait a l’encontre de toutes mes valeurs personnelles. Tant qu’ils respectent les procédures démocratiques disons a peu près aussi bien que les églises, cela ne me gêne pas qu’ils s’expriment.

La vrai question est, pourquoi quand une opinion est dite « religieuse » vous gene-t-elle plus qu’une autre ? Un certain Islam, minoritaire, met en pratique le meurtre des apostats ? Soit ! Un certain communisme le fit aussi.(voir le film memoire d’ex)

Croire qu’il y aurait dans la République des valeurs intangibles qui pourraient échapper aux choix démocratique (par exemple une majorité religieuse décidant un rapprochement de l’église et de l’état) révèle une certaine conception de la démocratie, limitative, et une approche « religieuse » du concept républicain puisqu’il serait, on ne sait pas trop pourquoi, au dessus de la democratie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès