• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


kabouli 9 novembre 2017 14:22

Monsieur Amaury confond la révolution de Mai 68 avec sa récupération libérale. Mai 68 ne commença pas à Nanterre mais à STRASBOURG avec la la célèbre brochure « de la Misére en milieu étudiant » qui fut non pas une apologie des fils de bourgeois mais la dénonciation des velléités des étudiants à se proclamer révolutionnaires. NANTERRE ne fut qu’une réplique de Strasbourg par des étudiants anarchistes proches de ceux de STRASBOURG. Mais Il ne faut pas confondre la réalité et son image car MAI 68 commença réellement avec les émeutes du 10 Mai ou des milliers de jeunes ouvriers se heurtèrent toute une nuit et les nuits suivantes avec la police. La presse fit état de 80% d’ouvriers dans les jeunes raflés.
Et puis la FRANCE entière dans les jours qui suivirent se mis en grève contre les avis syndicaux qui ne virent dans ces émeutes comme ce monsieur AMAURY cinquante ans après qu’un prurit d’étudiant.
Les occupations d’usine furent généralisés et une vie sociale extrêmement féconde s’organisa pour des millions de personnes pendant plus d’un mois.le bavardage était généralisé et les gens se parlaient dorénavant dans les rues, les rencontres se multipliaient, l’aliénation bourgeoise n’était plus qu’un mauvais souvenir. Les syndicats s’y rallièrent avec quinze jours de retard et proclamèrent la REPRISE avec quinze jours d’avance et sous les huées.
On fut aussi bien près d’une intervention militaires car des dizaines de chars étaient stationnés sur les routes menant à Versailles quelques temps avant le discours de De gaulle auquel se plia la classe politique traditionnelle PC et CGT et tous le socialistes etc...
pendant des années après des dizaines de milliers de jeunes ouvriers quittèrent leurs usines pour aller un peu partout en France et dans le monde tenter de créer des situations plus favorables à leurs nouvelles idées. Tout cela bien sûr se finit en eau de boudin mais l’extension en fut remarquable et pas petit bourgeois du tout.
Mai 68 n’eut pas d’historien à la hauteur mais il en est ainsi de toutes les révolutions importantes la russe et la française par exemple n’eurent jamais elles non plus des livres en accord avec ce qui s’y passa réellement et personne ne rendit jamais hommage au travail en profondeur des masses et au contre-révolution qui s’y opérèrent.
Il en est de Mai 68 comme de la caverne de PLATON ce qui en fut dit n’était que le miroir déformant de ce qui s’y effectua réellement et alors que l’histoire et le doigt montre la révotion l’imbécile et les merdias et monsieur GRANGIL n’y montrent qu’un monôme plus compréhensible pour ceux qui n’ont que du conformisme entre les oreilles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès