• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gérard Dahan Gérard Dahan 20 novembre 2017 17:02

@ l’auteur :
Pardonnez-moi, mais manifestement vous confondez Islam politique (ou islamisme) et Salafisme.

Quelle est la différence ?
L’un et l’autre prône l’application de la Charia, mais le salafisme n’a pas de modèle socio-politique clairement énoncé. Cependant, son modèle socio-politique habituel est l’Arabie Saoudite. Le Salafisme est la conception à l’export du Wahhabisme, c’est à dire l’islam rigoriste (dit des origines ethymologie du mot Salaf) pratiqué en Arabie Saoudite.

A l’inverse l’islam politique dont les Frères musulmans sont les grands représentants dans le monde (ils existent dans plus de 80 pays) prônent un modèle politique beaucoup plus adapté au monde moderne. C’est la raison pour laquelle on les dit « modérés », ce qu’ils ne sont pas.
Ils reconnaissent (ou disent reconnaître) la démocratie, certains Frères musulmans ont une position plus modérée sur la position de la femme (dont Youssef Al-Quaradawi), ils encouragent l’éducation (Hassan Al-Banna le fondateur était instituteur), ils dénoncent en priorité la corruption (qu’ils pratiquent cependant), ils pratiquent la solidarité par le biais de multiples associations caritatives associées aux Mosquées, ce qui leur a permis de considérablement progresser parmi les couches pauvres de la population. Mais ils sont aussi à l’origine par l’intermédiaire de leur plus grand théoricien Saïd Qotb de ce qu’on appelle « le djihad offensif » qui explique que la lutte ne cessera que lorsque l’islam dominera le monde.
Les Frères musulmans sont réfléchis, stratégiques, souvent éduqués, partisans d’un discours adapté à leur auditoire et enfin ils pratiquent considérablement l’entrisme. Leur stratégie dans les pays consistent à se rapprocher le plus possible des partis politiques qui sont sensibles à leurs thèmes. Les premières organisations Frèristes ont été crées en Europe dans les années 60. En France, dès les années 80, les Frères musulmans (dont l’ex UOIF est la représentante) se rapprochent considérablement du parti socialiste. Ainsi pendant longtemps, le PS sera très permissif avec les thèses des Frères musulmans, considérant qu’ils aspirent à un islam modéré. Voilà pourquoi Edwy Plenel a toujours ménagé Tariq Ramadan.
Mais leur pratique de l’islam est tout aussi rigoriste que celle des salafistes.
Leur modèle socio-politique est différent mais il n’est pas modéré, il est juste plus stratégique.

Tariq Ramadan, petit fils du fondateur des Frères musulmans et fils de Saïd Ramadan qui a crée toutes les structures Européennes des Frères musulmans, dont la banque . Hani son frère est un militant, Tariq est le véritable propagandiste. Il multiplie les conférences dans le monde qui sont toutes sur Youtube et font un nombre très important de visites.
Il est éduqué, il est poli, il est brillant, il sait ce que son auditoire veut entendre, il sait ce qu’il doit lui dire... Mais il considère - comme tout musulman rigoriste - qu’une femme non voilée peut tout-à-fait être violée parce qu’elle tente les hommes qui par définition sont incapables de résister à leur pulsions.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès