• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 12 décembre 2017 18:55

@Fergus

Les empreintes digitales ont permis de prouver la culpabilité de suspects, puis l’ADN a permis d’inculper un nombre impressionnant de coupables tout comme il a permis de disculper des innocents.

Les progrès formidables accomplis sur le fonctionnement du cerveau permettront un jour de savoir si une personne interrogée ment ou dit la vérité : on l’interrogera avec son accord alors qu’un appareil analysera les zones de son cerveau mobilisées pour fournir une réponse.
certaines d’entre elles sont différentes selon que l’on invente, c’est à dire qu’on ment ou qu’on fait appel à ses souvenirs, c’est-à-dire que l’on est sincère.

Ceux qui refuseront le test seront encore plus suspects aux yeux de tous.

À côté, la révolution ADN paraîtra presque anecdotique.

NB Cette machine n’aura rien à voir avec le détecteur de mensonge qui mesurait l’émotion de l’interrogé, une plus grande sudation diminuant la résistivité de la peau.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès