• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 2 février 13:32

Constat bien triste mais vrai.

Pourtant les hommes et femmes nés moins de dix ans après la guerre avaient beaucoup moins de moyens de s’informer de la réalité sociale qu’aujourd’hui.

Peut-être que la proximité relative de l’occupation nazie et des collaborateurs avaient ouvert les yeux de leurs parents sur les dirigeants pro-capitalistes, la bourgeoisie comme on disait, et qu’ils s’étaient imprégnés de leurs récits et leurs opinions.

Il est clair cependant que le retour de De Gaulle « aux affaires » a coïncidé avec une volonté réactionnaire d’autoritarisme social qui n’a pas fait l’objet d’une opposition frontale du parti communiste (inféodé à l’URSS) et des gens de gauche, sans doute parce que de Gaulle demeurait la grande figure de la Résistance et qu’il était le seul espoir pour une fin de la guerre d’Algérie sans guerre civile en métropole.

Mais au bout de dix ans de « règne » ce régime autoritaire était devenu insupportable à la jeunesse « baby boomer » ... ce qui au final a fait les jeu des pro-américains !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès