• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 7 février 2018 23:21

Beaucoup de pistes intéressantes,. ...L’ambivalence des parents est sans doute pas très structurante, de même qu’une chambre mal aérée n’est bonne pour les poumons. Quand à savoir ce que deviendra le petit Poucet de retour après cet happy end...Je me le suis toujours demandé. Quoique enfant pas tant que cela. Un manque momentané d’appréciation des parents, pensais je. Les enfants sont des êtres moraux incarnés. Toute notre vie nous courrons après la qualité de ce regard incandescent. Le sens de la parole donné, de la camaraderie, la certitude que c’est au delà des interdits que se trouve l’intéressant de la vie, et du mur du jardin...Et que dire de l’ivresse de l’adolescence

Certains regretteront leur enfance douillette. Pas le petit Poucet, Cendrillon, ou blanche neige ou peau d’âne. Drôlement résiliant les mioches. 
C’était une époque où les gamins étaient sous la table, avec les poules et les chiens, en plein apprentissage de la frustration, une case qui manque à certains enfants rois. Ca le fait penser à « La petite Poucette » de Michel Serres..Serres ne sait plus trop que dire pour montrer qu’il est toujours pathétiquement moderne. 
Serres fait l’apologie de ce petit monstre qui communique avec ses parents avec son smartphone. « Un triomphe de la pensée nous dit il, car auparavant petite Poucette qui invente la modernité n’arrivait pas à entrer en contact avec eux.... »...Je suis donc à au beau milieu du sujet, ce encerclement de liberté, et l’outil qui va avec, ce pourvoyeur de psychose indispensable que les adultes plébiscitent, comme les esclaves exigeraient leurs chaînes.
Fini l’émerveillement du monde et des cinq sens...La Joconde est maintenant équipée dernier cri, prête à balancer son porc sur le réseau. Et Vinci n’est plus ce qu’il était d’ailleurs. 
Je constate que les valeurs morales et nos repères, éducation apprentissages, vrai du faux, bien du mal, etc...Sont comme les paysages perçus par la fenêtre du train en perpétuelle évolution. Et le beau du laid aussi d’ailleurs. Le vrai du faux..... Comme on s’extasie devant le vagin monumental de la reine dans le parc du château de Versailles. « Les habits du roi nu » est un conte philosophique d’une rare actualité...
Ou en étais je avec tout cela ?....Ah oui, le grand décervelage ! Mes amis, tenez vous à l’écart du monde, loin des sophistes et des soit disant libérateurs. Encore plus de ceux qui prétendent vous montrer la voie juste....Vous vendre le livre, l’objet qui va avec... Ecoutez la forêt si par bonheur vous vivez à coté, ou alors dialoguez avec votre animal, une plante a aussi le sens de la poésie. Ils n’ont rien à voir avec ces leurres sur lesquels on vous dit de vous paramétrer. Apprenez à vous ennuyer. Retournez au livre, au silence. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès