• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eddofr eddofr 8 février 2018 13:54

@oncle archibald

On est bien d’accord la dessus.

Locataires insolvables.
Intervention de l’assistante sociale pour leur expliquer qu’ils ne sont pas obligés de payés et qu’ils ne seront pas expulsés avant très très longtemps (devant témoins).
4 ans pour rendre un jugement qui devrait prendre un mois (loi, contrat en règle, logement décent, loyer pas payé, commandement, expulsion).
Un expulsion prononcée le 2 octobre ... « Oh ben zut, c’est la trêve hivernale, désolé, hein, on n’y avait pas fait attention ... on se revoit en mars ... »
La Préfecture qui prends bien les deux mois auxquels elle a droit avant de vous répondre qu’elle ne prêtera pas le concours de la force publique, parce qu’il ’y a pas de solution de relogement.
L’expulsion, finalement exécutée 5 ans après, parce que le logement est devenu insalubre (à force d’être squatté par des gens qui ne laissent ni le propriétaire ni ses émissaires accéder aux locaux, même pour réparer).
L’indemnité d’occupation illicite (à partir du jugement d’expulsion + la trêve hivernale + les deux mois de carence de la préfecture) ... il faudra aller la réclamer au tribunal administratif ... parce que « y’a pas de budget pour ça monsieur ».
Compter 4 ans de plus.
Et 4 ans encore pour obtenir le dédommagement pour les dégradations consécutives au refus d’expulser (100 000€ en tout, pour refaire entièrement un immeuble comportant 5 appartements, jusqu’aux radiateurs arrachés et cloisons défoncées à la masse)

... histoire vécue bien évidemment ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès