• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jonas 4 mars 2018 10:14

@JC_Lavau. Nicole Cherverney et autres soutiens du dictateur syrien sur ce site. 


Beaucoup d’internautes sur ce site sont pro-régime de Damas , tout en venant se planquer en France , c’est tellement facile et ça ne coûte pas cher. Les civils syriens peuvent crever. 

Si je suis un propagandiste parait-il et en plus sioniste. dans ce cas , je me trouve en bonne compagnie avec l’éditorialiste du journal Libanais « l’Orient-le jour » Anthony Samrani. qui écrit à propos des Internautes et de certains médias qui soutiennent le régime du bourreau de Damas : 

<< Ils sont pro-Damas, et/ou pro-Moscou et/ou pro-Téhéran . Commentant l’actualité syrienne sur la toile , ils affluent à chaque nouvelle offensive des forces loyalistes contre les rebelles pour dénoncer le traitement médiatique du conflit .Accusant les «  médias » , pris dans leur globalité, de déformer « la réalité » de la guerre syrienne , ils commentent chaque article sur le sujet en ressassant les mêmes arguments visant à apporter une lecture « alternative » du conflit. Leur activisme pourrais prêter à sourire si le sujet n’était pas sérieux. Mais il a plutôt de quoi inquiéter , compte tenu du fait que le contre discours qu’ils cherchent à matraquer semble toucher une large audience, tant dans le monde arabe qu’en Occident . Véhiculé par les médias pro-régime , pro-Moscou et pro-Téhéran , la diffusion de ce contre discours sur le conflit syrien marque la propagande de guerre à l’époque des réseaux sociaux, et pourrait même , à long terme , impacter la perception que les opinions publiques ont des relations internationales.
1) C’est la critique qui revient le plus souvent . Si l’on rapporte les bombardements des forces loyalistes contre la Ghouta, qui ont fait 560, victimes civiles en l’espace de 10 jours, on est tout de suite accusé de défendre les « groupes terroristes » ,présentés sous le label , qui a l’avantage de faire peur , « Al-Qaïda » . Pour les soutiens du régime et de ses parrains , il n’y a que deux camps en Syrie:d’un côté les forces loyalistes , de l’autre les groupes djihadistes ? Ces derniers faisant l’unanimité contre eux.Il faut nécessairement soutenir le régime, si ce n’est pas par conviction ,au moins au nom de la théorie du moindre mal. Mais contrairement à ce que prétend la propagande loyaliste , Al-Qaïda n’est pas présent à la Ghouta. les deux groupes rebelles les plus importants , Jaïch al-islam et Faylaq al-Rahmane, peuvent être qualifiés d’islamistes , même dans une certaine mesure salafiste pour le premier , qui entretient des liens étroits avec l’Arabie saoudite . Les deux groupes ont des projets nationaux et sont davantage comparables aux Frères musulmans qu’aux djihadistes d’Al-Qaïda et de l’Etat islamique.Il ne s’agit ps de soutenir ces groupes ou de les présentés comme des exemples de modération. Mais de rétablir la vérité . Si l’idéologie islamique , en tant que telle suffit à être qualifier de « terroriste » , de nombreuses milices étrangères ( iranienne-libanaise-irakienne-pakistanaise, afghane, soutenant le régime , notamment le Hezbollah pourraient être qualifiées de la sorte dans la mesure où elles se considèrent elles-mêmes comme -ISLAMISTES >> ( c’est moi qui souligne, ndlr). Un responsable digne de ce nom , doit , éviter le massacre de ses propres compatriotes par des armées étrangères appuyées par des milices également étrangères pour se maintenir au pouvoir. 


 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès