• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe VERGNES 2 mars 2018 16:07

@ JL,


Un dernier pour la route puisque vos dénis sont si puissants qu’il aurait le pouvoir (selon vous à vous en croire) de détruire le factuel.

« Règle opportuniste, inventée dans une totale déliaison : on ne peut pas disqualifier le factuel : les faits c’est ce qui résiste. »

C’est exact, les faits, c’est bien ce qui résiste. C’est d’ailleurs pourquoi je m’en remets aux faits lorsque je cite chaque auteur que je fais intervenir dans mes articles et mes argumentations, là où vous n’avez que pour seule possibilité de manipuler les faits en recourant la toute-puissance de votre pensée magique et à la croyance en vos assertions péremptoires qui ne sont jamais étayés par des faits. Et lorsque vous citez un auteur, ce n’est que pour en pervertir le sens (changez les mots de la citation de Racamier, citez Freud alors que c’est Racamier qui a écrit ce que vous attribuez à Freud, etc.)

Dans l’oeuvre de Racamier, les faits, se sont les définitions qu’il donne de ses découvertes que je vous ai communiquées et que vous n’avez de cesse de pervertir en leur attribuant des sens différents de leur auteur. Et chez Racamier, la pensée perverse est foncièrement disqualifiante. La disqualification étant votre spécialité sur l’ensemble des citations de Racamier... que vous prétendez par ailleurs ne jamais contester. Il en résulte que toute votre entreprise consiste à disqualifiez les faits, mais curieusement... il résiste ! Et ça, ça vous en bouche un coin. Vos dénis ne peuvent le supporter. Votre perversion ne peut le supporter... ça vous démange, c’est plus fort que vous.

Vous êtes capable de dire tout et le contraire de tout sur un même fil de discussion, ce que je démontre, et c’est à votre contradicteur qui lui reste fidèle aux faits, que vous attribuez cette tare. Ben... c’est cela l’effort pour rendre l’autre fou. C’est très exactement cela la perversion narcissique (et paranoïaque pour les cas les plus graves) : ce renversement de situation, cette inversion totalement inconsciente chez vous. Pas de chance pour vous : « Les faits sont têtus » et ce n’est pas un pervers qui parviendra à me faire perdre la raison, même si par négligence, comme j’ai pu en témoigner avec vous, je relâche mon attention face aux nombreux paradoxes que vous émettez sans cesse.

Sur Freud, il suffit de lire la plupart des historiens sérieux qui se sont penchés sur son cas pour savoir que Freud a truandé l’exposé de tous les cas cliniques qu’il a étudiés. Ce sont les faits... que vous niez !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès