• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


docdory docdory 19 mars 2018 16:58

Bonjour Krokodilo


1°) A ma connaissance, aucun des protagonistes de l’affaire n’est encore mort ( ni le père, ni la fille, ni le policier qui les a secourus ), à moins qu’il n’y ait de nouvelles informations ( je viens de rechercher sur le « daily mail » aucun mort n’y est pour l’instant mentionné.)

2°) Les conclusions britanniques me paraissent bien hâtives.
A supposer qu’il s’agisse bien d’un dérivé de l’agent VX conçu en Russie, ça ne prouve rien.
Il ne semble pas falloir être un sorcier de la chimie pour fabriquer un neurogaz inhibiteur de la cholinesterase. La preuve : les illuminés de la secte Aum ont réussi à en fabriquer pour commettre l’attentat du métro de Tokyo
La Corée du Nord a utilisé dernièrement un gaz de la même famille ( VX ) pour assassiner Kim Jong Na
 Les structures chimiques des divers gaz anti-acetylcholinesterase ont des similitudes, et qui sait en fabriquer un ne doit pas savoir énormément de mal à en fabriquer d’autres. Il est probable que chaque pays qui en disposait devait essayer de recopier les techniques de fabrication des gaz de ses ennemis, ne serait-ce que pour tenter de fabriquer des antidotes . Donc le fait que le produit utilisé soit un produit russe n’élimine pas l’hypothèse qu’il s’agisse d’une copie de ce produit russe fabriquée par quelqu’un d’autre que les russes.
Je pense que tous les pays qui en disposaient avant leur interdiction par traité en ont stocké en petite ( ou grande ) quantité dans un endroit secret ou en tout cas qu’ils en ont précieusement gardé le mode de fabrication et une usine susceptible de les fabriquer rapidement au cas ou ...
Par ailleurs, lors du démembrement de l’URSS, le désordre fut tel qu’il ne serait guère étonnant qu’une fraction de ces produits aient été soutirées des stocks officiels pour être vendus au plus offrant.
On voit d’ailleurs mal la Russie s’amuser à déclencher une crise internationale en violant délibérément un traité dont elle est signataire pour se débarrasser d’un espion qui était en activité il y a longtemps et qui ne lui cause plus aucun problème depuis belle lurette. Donc si cette utilisation de produit toxique émane de Russie, rien ne prouve qu’elle soit originaire du gouvernement russe. Il peut s’agir d’une opération émanant d’éléments criminels russes non gouvernementaux ayant acquis des gaz à une époque où ceux-ci étaient moins surveillés.
Mais il peut aussi s’agir d’une opération émanant d’un pays ayant intérêt à ce que la Russie soit discréditée sur le plan international : quelle meilleure technique dans ce cas que d’utiliser un produit russe interdit par les conventions internationales dont la Russie est signataire pour commettre une tentative de meurtre que tout le monde, au vu des circonstances, pensera ourdie par le gouvernement russe !
Donc, n’accusons pas les Russes trop vite, il est fort possible que le gouvernement russe n’ait rien à voir avec ce crime !
Dans un cas comme dans l’autre, les véritables responsables ne seront probablement jamais identifiés...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès