• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe VERGNES 25 mars 2018 17:36

@ pemile,


Ah d’accord...« Votre réponse fut d’emblée : ’Si vous ne vous posez pas de questions, c’est que vous devez avoir un sérieux problème... rien d’anormal cependant puisque c’est tout de même la ’norme’ dans notre société actuelle.’ !  »

Vous avez pris pour vous personnellement, un paragraphe qui dans mon esprit avez une portée très générale. Si vous relisez ce paragraphe en entier, vous verrez très nettement que le vous, formule de politesse, créé une confusion avec le vous, de portée générale. Vous avez fait une « inférence » sans me demander plus de précisions. Pourtant, le début de ce paragraphe est tout de même assez explicite (enfin, c’est mon avis). Je l’entame par : « Lorsque vous faites une expérience en double aveugle... » le vous a ici un sens général indéniable, car j’imagine bien à ce moment-là que ce n’ai pas vous (formule de politesse) qui avait réalisé l’expérience de Déthiollaz tout de même, non ? Donc, ce sens du vous en introduction de paragraphe est conservé tout au long de ce même paragraphe d’où vous avez extrait cette phrase ci-dessus.Vous, dans ce contexte signifie, vous, moi ou n’importe qui d’autre en train de réaliser cette expérience et de constater que les réponses sont « bluffantes » au regard du résultat attendu.

Ça me paraissait clair... ça ne l’était manifestement pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès