• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippe VERGNES 25 mars 2018 17:47

Ce problème du vous, formule de politesse adressé à une seule personne, et du vous, de portée générale, est ce que Korzybski appelle la multiordinalité des termes propres à produire des paradoxes dans le cas où ils sont mal compris et mal situé dans leur contexte d’énonciation. D’où le fait de ne pas faire d’inférence ou d’interprétation sauvage sans demander plus de précision à l’auteur d’une phrase ou d’un énoncé donné. La confusion ne vient pas de chez moi : elle est propre au langage et au discours en lui-même et à ce qu’en fait le destinataire du message.


Quelqu’un qui s’entête à interpréter, voire à sur-interpréter, sans engager un dialogue avec son interlocuteur tout en ce mettant d’accord sur le sens des termes employés génèrent les contradictions ou la confusion qu’il croit voir chez autrui. C’est exactement ce que provoque cette capacité du langage.

Je crois vraiment qu’il va me falloir écrire un article là-dessus... ça fait des années que j’y pense et vous venez de m’en apporter une démonstration supplémentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès