• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


kirinyaga 7 mars 2007 13:11

Ridicule.

Il suffisait simplement de supposer que l’auteur n’était pas un crétin borné pour comprendre le vrai sens du texte. C’est une chose que nous sommes tous les jours tous capables de faire, spécialement lorsqu’on échange des points de vue avec une armoire à glace aux biceps deux fois plus larges que votre cuisse. C’est curieux comme on essaye alors de comprendre ce que notre interlocuteur a vraiment voulu dire. Même si c’est un petit gringalet d’ailleurs, nous avons comme une répugnance au mépris lorsqu’on regarde quelqu’un dans les yeux.

Heureusement tout cela s’efface bien sûr rapidement sur internet, où l’autre côté du LCD n’a rien a envier aux plus hauts alpages en matière de dégénérescence intellectuelle. Commencer un commentaire par « sale con », par exemple, ne gênent pratiquement personne. Pour peu qu’on le précède d’une citation située vers le milieu de l’article, voilà même qui peut être considéré comme de l’ouverture d’esprit ...

Il fallait être d’une totale mauvaise foi et ne pas accorder le moindre crédit à l’auteur pour être aveugle à l’ironie manifeste de son précédent texte. Fort heureusement, on peut être ironique sans entrer à l’académie française.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès