• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Laurent 115 10 avril 2018 13:54

@Sinbuck
Bonjour Sinbuck.
D’accord avec vos analyses concernant l’enseignement des maths.
 Loin de moi, l’ idée de croire que cette discipline est indispensable à tous les élèves concernant leurs choix d’orientation.

A travers cette pétition, nous souhaitons simplement que les mathématiques continuent à exister dans le tronc commun comme les autres matières qui y sont restées.
 Elle avait déjà disparue de la série L et nous le déplorions. nous sommes attachés à la diversité et la complémentarité des disciplines pour permettre à nos élèves de se construire. 

Un enseignement des mathématiques nous parait donc indispensable dans le socle de culture commune. Une réflexion concernant les modalités de cet enseignement est bien sûr indispensable pour tenir compte des erreurs passées.
Notre volonté est que les mathématiques soient proposées à tous pas seulement comme vous l’avez écrit à une élite d’initiés.
A ce titre, concernant les spécialités, êtes vous si sûr que seuls les élèves motivés qui souhaitent intégrer une école d’ingénieur ou faire un Master en maths choisiront cette spécialité car les parents ne vont-ils pas inciter leurs enfants à faire des maths à cause de leurs représentations de cette matière comme vous l’ avez évoqué ?

Nous sommes trois « simples » profs dépités par ce gâchis et j’adhère à votre message à « la voix de son maître ».
Le but principal de cette pétition n’étant pas de recueillir un maximum de voix et nous ne nous étions pas fait d’illusions ! De ce point de vue là, votre réflexion concernant le nombre de signatures est tout fait pertinente et montre l’ampleur du désastre.

 Nous ne souhaitons pas forcément une adhésion à nos revendications mais juste provoquer une prise de conscience et un débat.
Il serait temps que les acteurs de terrain fasse entendre leur voix pour dénoncer et s’opposer à toutes les recommandations voir les injonctions concernant nos pratiques d’enseignant qui nous ont fait aboutir à ce fiasco.

 Seule une prise de conscience et une mobilisation de la base pourrait changer la donne car le silence des institutions liées aux maths que nous avons contactées nous montre qu’il ne faut pas compter sur elles.
 Malheureusement pour l’instant, nos collègues ont pour la plupart renoncé à toute action par découragement ou continueront à appliquer les directives même les plus absurdes par paresse voire adhésion.
Merci pour vos réflexions. Je préfère le débat plutôt que le silence.

Les deux principales orientations qui déterminent mon travail de professeur, auprès de mes élèves, sont avant tout de susciter leur réflexion et développer leur esprit critique.
Cordialement Laurent 115.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès