• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 15 mai 2018 12:19

@Mélusine ou la Robe de Saphir.

 Le moindre commentaire a vite fait d’être plus long et pertinent que les articles très minces de ce besogneux, qui pête les plombs et vous met en « garde à vue », à la moindre remarque. Il ne suffit pas de dire qu’un film est « admirable », il faut comparer, resituer, mettre dans la dynamique de l’époque, relier à l’oeuvre et au sens. Exemple type « le corbeau », de Clouzot. Mais Bunuel ou Houston valent leur pesant d’or. Les cinéastes sont souvent de grands paranos. Le cas Clouzot n’est pas unique. Il n’a pas réussi à terminer son dernier film « l’enfer », un titre révélateur. Le cinéma nous en dit beaucoup sur l’époque du tournage, et plusieurs lectures peuvent être mises en place au fur et à mesure des années. J’ai revu dernièrement « ascenseur pour l’échafaud », et j’ai été amusé de constater comment les signes ostentatoires de la modernité de l’époque sont les marques les plus évidentes du vieillissement...Comme le pantalons pat d’eph...Les tics de langage apparaissent tout autant prégnant....On peut dire que les grands films ont la capacité à nous faire oublier totalement ces marques sociologiques, ou de les dépasser, et de nous envoyer dans un espace où le temps n’a pas de prise, où ces signes sont la marque d’une poésie aimable. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès