• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL 1er juin 2018 15:20

’’L’émission nous montre aussi comment on pêche la sardine, à la tombée de la nuit : les sonars sont indispensables pour trouver le poisson.’’

 Enfant puis adolescent, j’ai longtemps habité à proximité du mouillage de la flotte de sardiniers de Douarnenez. Je les entendait partir dans la nuit, avant le lever du jour. Ils rentraient en fin de matinée ou début d’après midi en se livrant à de véritables courses pour être dans les premiers afin de vendre au meilleur prix à des conservateurs avides de démarrer la mise en boîte. Les ’’ouvrières’’ étaient alors convoquées individuellement et se dépêchaient de rejoindre l’usine, travaillant parfois jusqu’à minuit 1 heure du matin pour terminer le travail.

’’Les pêcheurs utilisent un bolincheur, un bateau spécialement conçu pour ce type de pêche, un bateau équipé d’un filet tournant appelé "bolinche.’’

 Longtemps on a utilisé des filets droits. Ces filets étaient la propriété de particuliers, sorte de mini capitalistes qui en échange recevaient une part du profit de la vente ; Puis sont apparus les filets tournants, la bolinche, filet long de plusieurs centaines de mètres. Cette évolution ne s’est pas faite sans douleurs : cf la guerre de la bolinche.

En ce temps là, il y avait une vie très riche et animée dans le pays. Puis un jour, un patron de conserverie a fermé sans préavis et transporté matériel et capitaux à l’autre bout du monde. D’autres ont suivi. L’UE a instauré des quotas ridiculement faibles, au profit de la PAC, complétés par des primes à la casse. En quelques années, ce port si animé est devenu moribond.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès