• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hervé Hum Hervé Hum 8 octobre 2018 08:42
@Hamed

je ne comprend pas votre réponse !

Je ne vois pas où il est question de la nature humaine, car il est surtout question d’une nature humaine parmi d’autres, ce qui n’est absolument pas la même chose.

La nature humaine ne se réduit pas à sa forme prédatrice, cela, c’est ce qui vous est inculqué à l’école et manipuler votre cogito pour vous faire croire qu’il n’y a pas d’autres alternatives que d’avoir un système économique et financier fait pour le prédateur. Sauf que la nature humaine contient aussi la forme grégaire et qui est de très loin la plus nombreuse. Elle contient aussi les formes charognardes et parasitaires, ceci, parce que la particularité de l’espèce humaine est de concentrer en elle même toutes les natures animales et aussi, toutes ses formes d’organisations sociales. Mais au delà, il y a l’humain qui se veut au dessus de ses natures animales, c’est à dire, capable de s’autoréguler, contrôler, équilibrer et on appelle cela le sens de la responsabilité. Selon la conscience humaine, on est pas adulte en fonction de sa capacité à être prédateur, mais selon sa capacité à être responsable de ses actes, c’est à dire, répondre de ses droits et devoirs envers autrui (non envers soi même, car c’est là que se trouve la souveraineté et la propriété).

Or, c’est là que se porte le débat actuel de l’humain sur lui même, où il pose la question de savoir si l’humain est un berger pour le loup humain au lieu de continuer à être un mouton. C’est surtout, il me semble, le coeur de votre quête, sinon, désolé, mais tous vos articles n’ont aucun sens.

Personnellement, la nature humaine évolue et n’est pas figée, sauf pour ceux qui ne veulent pas d’évolution et font tout pour l’interdire en manipulant les citoyens. Ainsi, la mondialisation appelle l’humanité à coopérer et se coordonner, mais cela implique l’abandon du système actuel, fait pour permettre et favoriser la prédation humaine qui interdit, selon sa définition, la coopération et la coordination.

Je doute que vous ayez bien lu l’article, sinon en mode rapide, ce qui ne permet pas sa compréhension. Je dis cela, parce que la monnaie crédit est celle qui assure le mieux le libre choix de chacun quand à ses choix de vie, alors que la monnaie de thésaurisation l’interdit pour la majorité des gens. Le gain dont vous parlez est pour une minorité, pas pour les autres. Les produits dérivés et les tritisations, ne sont « nécessaire » que pour le système actuel, que pour le prédateur économique, car agissant comme trou noir" monétaire et retardant l’explosion du système, mais surtout, permettant d’accentuer la prédation humaine qui se fait surtout sur ses congénères, là où dans le règne animal, elle se fait contre les autres espèces, mais de manière très exceptionnelle contre ses congénères. Ce qui est l’exception dans le règne animal, est la règle dans le règne humain.

Pour finir, je commence à me poser la question de votre honnêteté intellectuelle, puisque d’un coté vous en appelez à Dieu alors qu’ici, vous le niez en ne parlant que de sa nature et surtout, sa nature vindicative en oubliant sa nature pacifique, très largement majoritaire.

Soyez donc cohérent  !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès