• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hervé Hum Hervé Hum 10 octobre 2018 09:19

@Hervé Hum


Comment pouvez vous penser m’apprendre quelque chose sur le fait que le dollar exerce un droit de seigneuriage ? Que ce droit s’exerce via la puissance militaire et non pas économique.

Votre commentaire ne m’apporte aucun élément nouveau et vous ne répondez pas à la raison des QE.

Il n’invalide pas ce que j’écris, n’apporte pas la contradiction.

Je vous ait écrit que toute création monétaire, crée d’elle même une dette et une créance, donc, augmente mécaniquement la dette et la créance, sauf que si la seconde est toujours nominative, la première ne l’est qu’exceptionnellement en ce qui concerne la monnaie de dépôt, soit donc, celle des QE,

Les QE sont rendu nécessaire pour permettre de payer les intérêts des produits dérivés et autres tritisations, d’éviter la faillite générale, parce que la majeure partie de la monnaie se trouve mise en épargne et donc, hors économie réelle, mais demandant toujours sa part d’intérêt. L’analyse ayant montré qu’une très petite part des QE allait dans l’économie réelle.

Les QE, ne sont qu’un élément de l’analyse et non le socle, c’est un indicateur de l’état du système, mais n’explique pas le système. C’est donc très accessoire pour moi.

Mon analyse des crises systémiques se trouve ici « l’origine des crises systémiques monétaires du capitalisme »

La raison des crises est toute entière contenu dans le principe de la plus-value, que ce soit des bénéfices ou des intérêts financiers, cela induit une circulation monétaire à sens unique, donc, où un vase se vide en permanence, tandis que l’autre se remplit en permanence. Peu importe que ce soit les mêmes personnes ou non. Les impôts publics n’ayant pas vocation à équilibrer le système, mais à ralentir son évolution en fonction des pressions sociales intérieures. Pour se rééquilibrer, le système à besoin de guerre ou tout ce qui provoque la destruction massive afin de pouvoir relancer un cycle de construction que les tenants du système feront passer pour une période de croissance économique !

et comme dit, si le système tient toujours, c’est que personne ne veut encore accepter de perdre son capital accumulé dans les monnaies actuelles et tout le monde à peur de ce moment où tout sera remis à zéro. Pour ne pas se voir accusé, tous les dirigeants attendent qu’un événement exogène intervient et fasse office de bouc émissaire.
 
Et comme je l’ai aussi écris dans l’article que vous avez lu, ce ne sont pas les tenants et les gagnants du système qui provoquent son effondrement, mais les perdants lorsque la pression devient trop forte. Simplement, comme ce sont les tenants du système qui contrôlent tous les outils que sont la monnaie, les moyens de production et surtout, l’appareil d’Etat, ce sont eux qui vont manipuler les masses en colères et les pousser à s’entretuer si nécessaire.

Pour ma part, votre analyse des QE ne mène nulle part car ce n’est là que la conséquence et non la cause du système, or, on ne change rien en touchant à la conséquence, mais uniquement à la cause. La conséquence ayant pour fonction d’éveiller la conscience sur une cause néfaste à corriger ou changer, mais cela passe toujours par la cause.


Ce qui m’intéresse, c’est de comprendre le système dans ses ressorts fondamentaux, pas sur la forme. De comprendre que la monnaie est fondamentalement la mesure de la valeur d’échange du temps de vie des êtres et non des marchandises. Que le mal, provient de la division de la dette et de la créance, afin de permettre la prédation humaine et toute la violence qui va avec.

Désolé, mais j’attends encore votre avis là dessus,qu’il soit négatif ou positif.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès