• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


McGurk McGurk 23 juin 2018 15:24
Je trouve étrange les conclusions de l’auteur.

* "Oui des dérives policières existent et sont fort heureusement souvent condamnées. Seulement jeter l’opprobre sur une profession entière est inacceptable. Ces accusations d’assassinats sont inadmissibles !« 

Ce n’est pas en »condamnant« les dérives policières qu’elles s’arrêteront. C’est en réformant profondément la police, en recrutant mieux et en sanctionnant sévèrement ceux qui sont à l’origine de ces dérives.

Etrangement, on ne le fait pas vraiment. Alors oui on met quelques types en tôle mais, bizarrement, tout recommence. Comme quoi les mesures prises »pour que ça ne se reproduise jamais« sont totalement inefficace.

D’autre part, ayant été une fois confronté à la police municipale, je peux témoigner que le niveau intellectuel du personnel est franchement très mais alors très bas. Cela est, je pense, surtout dû au statut précaire des policiers (ce n’est pas un job à vie mais bien des contrats à court terme).

Compte tenu de l’inefficacité crasse de la police lors des attentats de Paris (et surtout son inaction), le fait de discutailler le bout de gras devant l’entrée du Bataclan pour savoir qui fait quoi (alors que pendant ce temps des innocents se faisaient massacrer) équivaut ni plus ni moins à un meurtre, même si c’est de manière indirecte. Autant descendre un type et dire »ah non c’est pas moi c’est le flingue« .

D’autre part, les services secrets sont aussi en cause. On a eu au moins cinq avertissements et avertissements de différentes agences étrangères au sujet de ces terroristes...mais on a laissé couler ! On s’est juste contenté de les espionner par les trous de serrures et on a également eu le culot de laisser tomber la surveillance parce qu’on »a rien trouvé contre eux« . La blague.

Pourquoi a-t-on délibérément ignoré les informations et mises en garde de nos partenaires ? Etait-ce pour justifier la loi liberticide à propos de l’état d’urgence permanent ? Ou pour légitimer le fait de bombarder n’importe quel pays décrit comme le mal incarné » ou qu’il « abrite des terroristes » ?

* "La peine de mort au États-Unis montre les limites de sa non-efficacité . Les couloirs de la mort demeurent des zones de non-humanité« 

Le but de la peine de mort n’est pas l’efficacité. Elle permet de supprimer les éléments les plus dangereux (psychopathes, terroristes, ceux ayant commis un crime odieux) afin de protéger la société.

Je ne suis pas du tout pour la perpétuité. Il y a un risque non négligeable que ces personnes soient relâchées et se remettent à tuer ou nuire d’une autre manière.

Lorsqu’on voit ce qu’on obtient de ce parasite de terroriste belge, logé comme un prince comparé aux autres vrais prisonniers, une balle entre les deux yeux aurait été préférable. Et le pire, c’est que ce gars à des »droits" alors qu’il s’est permis à la fois de bafouer les droits élémentaires de ses victimes (le droit de vivre, la sécurité, d’avoir un avenir) et de prendre leur vie. Une balle entre les deux yeux aurait été préférable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès