• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Raymond75 27 juin 2018 23:18
Les militaires professionnels ont choisi de devenir guerriers par goût personnel pour le combat, qu’ils considèrent comme une sorte de duel, pour la vie en groupe, l’activité physique, la confrontation avec des difficultés. Les aviateurs le font par passion de l’aviation, les marins le plus souvent par tradition familiale et régionale.

Tous (et toutes, bien que les femmes soldat ne sont jamais engagées sur le front) s’engagent à obéir aux ordres sans discuter, sans chercher à comprendre. Ils appliquent aux autres la violence extrême sans états d’âme, et depuis 70 ans le plus grand nombre de victimes se trouvent chez les civils, simples victimes collatérales qui n’auraient pas dû se trouver là.

Pour leur faire oublier qu’ils tuent, mutilent, brûlent, détruisent, on les couvre d’honneurs : beaux uniformes, défilés, prises d’armes, et surtout médailles ! Tous les militaires du monde sont tous médaillés ! Tous des héros.

Et puis parfois, très rarement, l’un de ces guerriers découvre que la guerre est une horreur, très rarement par égard aux victimes, mais parce que eux ou un proche sont victime. On a mis beaucoup de temps à reconnaitre la gravité du ’Stress post traumatique’ : avant ils étaient considérés comme des lâches. Il est bien qu’on puisse les soigner.

Mais aucun, aucun d’entre eux regrette son engagement, ni sa participation à un combat quelconque, tous restent fiers de ce qu’ils ont fait, et ont honte de leur état ...

Il faut de tout pour faire un monde, et du fait de la présence de militaires au delà de nos frontières, il faut bien pouvoir se défendre le cas échéant.

Mais le monde se porterait bien mieux sans cette population.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès